Accueil > Fils de discussion


À UNICAEN, émission de gaz à effet de serre en baisse

Le 9 décembre 2019

La Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques COP25, réunie en ce moment à Madrid, rappelle l’importance et l’urgence qu’il y a pour la planète à réduire très fortement les émissions de gaz à effet de serre (GES). Or, la production de chaleur pour le chauffage des bâtiments, issue de la combustion de gaz, représente plus de 80 % des émissions GES du patrimoine immobilier. C’est donc sur cette consommation qu’il faut commencer à agir.


La performance énergétique est en progression constante

Entre l’hiver 2016 et l’hiver 2018, la baisse des consommations sur le campus 1 est de l’ordre de 15 % en tenant compte des conditions climatiques observées. Cette diminution est due en partie à l’arrêt d’exploitation pour travaux du bâtiment B mais pas seulement : elle est supérieure à la diminution de 12 % des consommations qui avait été modélisés ! Cette « sur-performance » est liée à plusieurs actions mises en place par l’université : mise en service de la nouvelle sous-station de chauffage BU-Droit, calorifugeage des échangeurs principaux de livraison de chaleur, optimisation des installations, mise en place de vannes d'équilibrage, etc.

Cette diminution des consommations n’a toutefois pas d’effet budgétaire en raison de l’augmentation constante des coûts de l’énergie (augmentation du prix du gaz, révision des prix, etc..) mais elle a permis de maîtriser les dépenses et surtout de réduire fortement nos émissions de GES.


Une réduction des émissions de GES d’environ de 360 tonnes équivalent CO2¹ (teq CO2) par an depuis 2016

Le chauffage sur les campus 1 et 2 représente près de 50 % des émissions GES de l’ensemble du patrimoine immobilier, toutes énergies confondues. En 2018, l’ensemble des bâtiments du campus 1 a produit près de 3 000 teqCO2 (tonnes équivalent carbone) dont environ 2 400 teqCO2 pour la seule consommation de chaleur. Une réduction de 15 % de la consommation de chaleur équivaut donc à une diminution de 360 teqCO2 de GES, soit l’équivalent du GES émis chaque année par 360 appartements de trois pièces occupés par un millier de personnes ou à 2 400 000 km parcourus en automobile thermique.


Une réduction des émissions de GES de 36 % pour les bâtiments des campus caennais d’ici 2025

L’université a pour projet d’installer une chaudière biomasse sur le campus 1 (laquelle fonctionne actuellement au gaz). Nous diviserons ainsi par quatre le contenu carbone de la chaleur qui sera livrée sur le campus 1, ce qui conduira à une diminution d’environ 55 % des émissions GES immobilier sur le campus 1 toutes énergies confondues (plus de 1 500 teqCO2 par an).
De plus, le raccordement du campus 2 sur le futur réseau de chaleur de la Communauté urbaine (prévu à l’horizon 2024/25) permettra de diminuer d’environ 55 % les émissions de GES des bâtiments du campus 2 toutes énergies confondues. Au total, ces deux opérations permettront de réduire de 36 % les émissions GES Immobilier dès 2025, tous sites et énergies confondues et de dépasser les objectifs fixés par la COP21 (Accord de Paris sur le Climat), par la loi Elan (2018) et le décret dit « tertiaire » du 23 juillet 2019 qui fixent un objectif de réduction de 30 % des émissions GES d’ici 2030.

Ces bonnes performances ne seront pas remises en cause lors de la réouverture du bâtiment B puisque ce bâtiment sera beaucoup plus performant d’un point de vue énergétique qu’autrefois, sa remise en exploitation devant générer une hausse maitrisée de 4% des émissions de GES qui pourra être compensée par la poursuite des travaux d’optimisation des équipements dans les autres bâtiments. La désaffection à terme du bâtiment Vissol et la réhabilitation envisagée des bâtiments C et D dans le cadre du prochain CPER 2021-2027 permettront d’autres réductions d’ampleur.

À l’université de Caen Normandie, nous agissons pour disposer d’infrastructures durables tout en réduisant notre consommation énergétique.


¹« L’équivalent CO2 » est une unité créée par le GIEC pour comparer les impacts des différents GES en matière de réchauffement climatique et pouvoir cumuler leurs émissions.

----------------------------------------

Seules les personnes disposant d'une adresse de messagerie @unicaen.fr (PersoP@ss ou EtuP@ss) peuvent réagir à cet article.

Votre commentaire

Télécharger la page

Dernière modification : 9 décembre 2019


FLUX RSS

S'abonner au flux UNICAEN Campus-infos

UNICAEN
Université de Caen Normandie
Esplanade de la Paix | CS 14032 | 14032 CAEN cedex 5